Les Nouveaux Reporters

Révéler à voix haute ce que tout le monde pense, lit, dit, regarde, écoute tout bas!

CHEMIN DES REPORTERS

 

LINDA BELKHIR : SUR UN AIR DE HIP-HOP

 

 

Habitante de la capitale depuis deux ans, la nouvelle rédactrice des Nouveaux Reporters vient apporter son tempérament, son vécu, et son univers culturel.
Linda Belkhir

Linda Belkhir

 

            Originaire des Vosges où elle est née en 1985, Linda Belkhir habite aujourd’hui à Paris. Elle y vit pleinement sa grande passion, la danse. C’est au collège qu’elle commença à s’intéresser à la discipline dont elle tomba très vite amoureuse. Par la danse, Linda entra également dans l’univers du Hip-Hop. Etudiante à la faculté de Nancy, où elle se familiarisa aux mondes de la communication, puis de la sociologie, la jeune femme de Remiremont s’investit pleinement dans la pratique de cet Art de Rue. Un investissement si prenant que l’étudiante décida finalement de mettre un terme à son cursus scolaire.

            Les talents de Linda en danse hip-hop lui ont valu une place parmi le groupe nancéen SKPAD. Par la suite, pour une durée de quelques mois, elle a transmis son savoir-faire en devenant professeur au sein de l’association romarimontaine AGAPPS.

Fille de famille algérienne, elle s’adonne également à la danse orientale et aux danses traditionnelles berbères, un art familial qu’elle pratique depuis toute petite. « Cette danse est innée chez nous » dit-elle en souriant.

Le rêve parisien

            En 2007, la jeune vosgienne a quitté sa Lorraine natale pour tenter la vie parisienne. Mais les débuts dans la capitale ont été des plus difficiles. « J’ai enchainé, galère sur galère » confie la jeune passionnée deux ans après le commencement de cette aventure. Elle revient ainsi sur son arrivée chaotique dans les rues de Paris où elle y a vécu, sans abri, pendant quelques jours, et se souvient des différentes personnes qui l’ont hébergée.

            Indépendante et dotée d’une grande force de caractère, Linda n’a pas perdu confiance en-elle et s’est battu pour garder sa nouvelle vie. En 2008, elle a mis de nouveau sa passion et son talent au service de l’enseignement et a été, pendant deux mois, professeur de danse, à titre bénévole, dans un collège. Un poste qu’elle n’aurait pu obtenir sans les services de l’association Massaï.

            Bien que Paris soit la ville de tous les rêves, la jeune danseuse de l’Est de la France a su garder les pieds sur terre. Par souci de stabilité, elle a récemment accepté un poste dans une société de prestation de services de renommée mondiale. « Cela m’a donné une situation […] je ne pense plus que l’on puisse exercer un métier par passion » affirme-t-elle, consciente de la situation précaire des artistes voulant vivre de leur art.

            Mais la jeune femme ne désespère pas d’exercer un métier qui la transporte. La danse n’est pas, par ailleurs, l’unique centre d’intérêt de Linda. Egalement depuis l’enfance, elle aime écrire. « C’est un excellent moyen de s’exprimer mais aussi de s’évader spirituellement ou bien de se libérer ».           

Nouvelle carrière

            Son goût pour l’écriture la pousse aujourd’hui vers le monde du journalisme. Selon elle, « le journaliste doit informer les gens, et dénoncer ce qui ne va pas ». Elle souligne ainsi le rôle de médiateur et de guide, que doit avoir ce dernier. « Il faut ouvrir les yeux à certaines personnes » clame-t-elle, reconnaissant cependant les mauvais côtés de la profession. En effet, « les journalistes n’ont pas toujours raison dans leur façon d’agir ». C’est d’ailleurs l’une des motivations qui dirige Linda vers la pratique journalistique : dire la vérité. « Quitte à me mettre du monde à dos » atteste-t-elle, catégorique.

            De plus, la vosgienne se dresse contre la facette « people » du journalisme en donnant pour raison le respect de l’être humain et de la vie privée. Sa presse, c’est les magazines tels que Modzik ou encore DaVibe mais aussi Gazelle, « première revue pour femme maghrébine » affirme-t-elle, une pointe de fierté dans la voix. Elle participe depuis peu, en tant que journaliste, à l’écriture d’articles pour les sites hiphopdancecenter.fr (actuellement en construction) et streetblogger.fr, sous la direction de Sidy Ahmed, leur créateur. Elle peut ainsi réunir ses deux plus grandes passions en une même activité.

Au sein des Nouveaux Reporters, Linda Belkhir parlera tout naturellement de son domaine de prédilection, en bien…comme en mal. Elle s’intéressera également aux phénomènes de modes et aux tendances, sans jamais oublier…d’y mettre son grain de sel !

 

2 Réponses to “CHEMIN DES REPORTERS”

  1. Daouda said

    Tout simplement magnifique cet hommage!!! Mes félicitations a l’objet du portrait ainsi qu’à son rédacteur.

  2. Ilham said

    Bravo pour ces portraits plein de véracité! Bon travail pour Linda et Flo, et Imène on a hâte de te lire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :